Qu’est-ce que le lâcher prise ?

Le lâcher-prise est l’aptitude à réviser cette manière d’être et d’agir, et à remettre en question notre façon de fonctionner. C’est aussi l’aptitude à se séparer de nos obligations, qui parfois étant très pesantes sur nous, peuvent devenir des entraves et nous empê­cher d’être zen.

seance-lacher-prise

Le lâcher-prise est le fait de prendre du  recul par rapport aux choses gênantes ou désagréables et ne pas s’y attacher de manière obstinée afin d’avoir des résultats aux dépens de l’autre. C’est le fait de ne pas tomber dans la frénésie, ne pas être susceptible, ne pas avoir peur de perdre le contrôle ou la confiance en soi. C’est aussi le fait de faire confiance aux autres, d’être ouvert sur eux, de les accepter tels qu’ils sont et de savoir co­habiter ou composer avec des manières d’être et d’agir différentes des nôtres. Lâcher-prise, c’est savoir faire des com­promis ou des concessions qui sont par­fois très nécessaires, en particulier dans les conflits interpersonnels, sans être obstiné à « préserver sa dignité ».

Les techniques du lâcher prise avec le cabinet de médecine douces Be Happy

Le cabinet de médecine douces Be Happy enseigne les techniques de lâcher-prise. Un thérapeute professionnel vous  indique toutes les pistes concrètes pour lâcher-prise.

Attention ! Lâcher prise ne veut pas dire abandonner, il ne veut pas dire ne rien faire. Il n’empêche pas de s’investir, il doit plutôt encourager à œuvrer de façon juste en harmonie avec ce qui nous dépasse.

Lâcher-prise ne signifie pas nous résigner ou nous soumettre. Lâcher prise, c’est reconnaître qu’il vaut mieux avoir la paix qu’avoir raison.

Que faire pour pouvoir lâcher-prise ?

Ce n’est pas facile. Il s’agit d’assagir son égo prétentieux et de le faire taire si possible. Il faut apprendre à utiliser des astuces afin d’accepter les évènements et de ne pas leur opposer résistance.

Entreprendre le lâcher-prise est un acte qui demande courage et bonne volonté. C’est cesser d’attacher de l’impor­tance à des choses qui nous font souf­frir dans l’illusion de les obtenir, alors qu’en fait ce sont des choses qui n’en valent pas la peine.

Le lâcher-prise survient lorsqu’on se rend compte que la situation que nous vivons nous fait du tort, alors que nous nous y attachons fort. C’est aussi se rendre compte que la paix interne est si précieuse.

En résumé, le lâcher-prise est une attitude d’acceptation des choses qui surviennent, et ce, même si elles ne nous apportent pas satisfaction. Une telle attitude doit témoigner d’ouverture et de confiance à l’égard de soi et à l’égard de l’univers.

La pratique du lâcher-prise fait que le sentiment ou la croyance d’avoir du pouvoir sur les autres et sur les choses, évolue en un sentiment de responsabilité, vis-à-vis de soi-même et vis-à-vis des autres. C’est alors qu’une vraie confiance s’installe chez l’individu et l’empêche de se surestimer ou de se sous-estimer.

Le moi est reconnu à sa juste valeur, dans sa vraie nature et avec aussi bien ses forces que ses faiblesses.

Le soulagement que l’on peut acquérir de cette pratique quotidienne est indescriptible. Il consiste à obtenir la sérénité d’accepter ce qui est impossible de changer et le courage de changer ce qui peut être changé.

En lâchant prise, vous vous séparez de l’ancien que vous étiez, et vous vous ouvrez à un nouveau moi. Ceci permettra de laisser tomber les choses qui n’ont plus de raison d’être, car elles nous bloquent et nous empêchent d’évoluer et d’aller plus loin.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *