Pirater un compte Facebook facilement en 2019

Savoir comment pirater un compte Facebook est une demande que l’on retrouve souvent sur les différents forums et sites de question et réponse en ligne. En effet, Facebook est un réseau social qui concentre une mine d’informations personnelles auxquelles on peut facilement avoir envie d’accéder.. mais comment apprendre à pirater un Facebook ? Quels sont les différents moyens ?

Apprendre la sécurité informatique pour pirater un compte Facebook

Code source piratage facebook

La première solution consisterait à apprendre les détails de la sécurité informatique. Avec un large panel de connaissances en poche, il deviendra facile de récupérer le compte de quiconque. Cependant, un large choix de compétences seront requises :

 

  • Apprendre à s’introduire dans des bases de données. Pour cela, vous devrez vous tourner principalement vers les failles SQL.
  • Découvrir comment déchiffrer des mots de passe. Les mots de passes récupérés depuis la base seront en effet cryptés. Il faudra les déchiffrer.
  • Garder ses marques sur le système en utilisant des techniques de dissimulation.
  • Apprendre les risques légaux liés à la sécurité informatique et notamment au piratage de comptes Facebook

 Ces compétences ne s’obtiennent pas au coup par coup. Elles demandent un savoir important sur la sécurité informatique, et plus généralement, sur la programmation informatique. Décider d’utiliser cette méthode, c’est admettre pouvoir pirater un Facebook dans quelques années au minimum. Je ne vous recommande donc pas cette méthode si vous voulez hacker un Facebook de manière simple.

TECH

Difficulté : 49/50

Fiabilité : 50/50

Se servir d’un logiciel en ligne pour hacker un Facebook

Algorithme de hash pour facebook

Il existe un ensemble d’applications qui piratent Facebook à votre place. Ces applications reposent généralement sur des codes très poussés et réfléchis par des experts en piratage. De manière analogue à ce que nous avons vu dans la partie précédente, les applications pour pirater Facebook commencent généralement par pénétrer la base de données du média social. Ensuite, elles s’occupent de déchiffrer les mots de passe obtenus.

Les mots de passes sont souvent cryptés avec des algorithmes de cryptographie asymétrique très puissants et considérés comme sûrs, par exemple, en utilisant l’algorithme SHA-512. Ces algorithmes sont incassables et demandent des efforts considérables pour être cassés.

Difficulté : 5/50

Fiabilité : 50/50

Abandonner et se dire que pirater, c’est mal

Une autre solution, que je vous conseille à 100 %, est d’abandonner le fait de vouloir hacker quelqu’un. Souvent, on veut effectuer cette action sur un coup de tête, et car l’accès à un compte nous donnerait des informations très intéressantes que nous serions seul à posséder.

 

 

  • Hacker Facebook est un acte malveillant et qui peut causer de nombreux problèmes.
  • On peut souvent régler les problèmes d’une manière totalement différente.
  • Dans 30 % des cas, on veut entrer dans un compte pour faire n’importe quoi et par simple amusement : dans ce cas, réfléchissez y deux fois de plus.

Utiliser l’attaque par force brute

Une des attaques les plus connues et facile à mettre en place pour accéder à un profil Facebook, est l’attaque par force brute. Cette attaque consiste à essayer un nombre infini de fois tous les mots de passe possible. Elle est déclinée en deux principales variantes.

Difficulté : 26/50

Fiabilité : 42/50

 Variante 1 : Toutes les combinaisons de mots de passe

Dans la première variante le hacker tente d’essayer toutes les combinaisons possibles pour un compte donné. Le logiciel itère sur toutes les chaînes de caractère possibles, et attend que Facebook renvoie un message positif de connexion. Cette méthode est la plus ancienne, elle est aujourd’hui révolue, car des systèmes de protection ont été mis en place.

Variante 2 : Des combinaisons de force brute personnalisées pour le profil Facebook

Dans la deuxième variante, la plus utilisée aujourd’hui, le pirate teste un ensemble de combinaisons possibles mais à l’aide d’un dictionnaire de mots souvent utilisés par les utilisateurs des réseaux sociaux. Par exemple, le mot « azerty » est un mot récurrent dans les mots de passe des gens. En effet, quand on s’inscrit et qu’on veut être rapide, on appuie sur les premières touches de son clavier.. à ne jamais faire, bien évidemment.

Cette variante est même encore plus personnalisable, imaginons que nous voulons pirater le compte de plusieurs personnes nées en 1983. On peut facilement imaginer que de nombreux pass contiennent le mot « 1983 ». Ainsi, on ajoutera ce mot dans la liste de mots à combiner.

Avec ces explications, il est facile de comprendre pourquoi il est très important de choisir un mot de passe long et compliqué à deviner. Plus le mot de passe est fort, plus les programmes peineront à hacker les comptes Facebook.  Prenez bien en note ces conseils.

Nous avons maintenant découvert un ensemble de méthodes pour pirater un compte Facebook. Certaines d’entre-elles sont plus difficiles à mettre en place que d’autres, tandis que certaines vous demandent de nombreuses années de programmation et de développement. A vous de choisir la bonne méthode pour accéder au Facebook voulu. Cependant, n’oubliez jamais de vous demander si cela en vaut vraiment la peine. N’hésitez pas à laisser un commentaire dans la zone ci-dessous, je me ferai un plaisir de vous répondre.