Santé: Les base d’une alimentation saine

La nutrition est le pilier central de la méthode Kousmine. Sans une bonne nutrition, il y a peu d’espoir de modifier, dans le bon sens, notre système immunitaire, nos défenses ou notre terrain.

manger sainement sante conseils

Pour se maintenir en bonne santé ou pour guérir, notre corps a besoin d’une certaine quantité de protéines, glucides, lipides, vitamines, sels minéraux, enzymes, hormones, issus des trois règnes : minéral, végétal et animal. Les conseils du Dr Kousmine sont simples, facilement réalisables pour tous. Depuis quarante ans, ils ont fait leur preuve thérapeutique sur grand nombre de patients stabilisés, améliorés ou guéris de leurs troubles fonctionnels, organiques, dégénératifs.

Les rapports calories/catalyseurs, cru/cuit, diète/nutrition sont particulièrement importants, ainsi que l’équilibre chrono-biologique, c’est-à-dire les horaires de repas qu’il est préférable de prendre à heures fixes, déterminés par chacun.

Pour ce qui est du volume des repas, nous aimons cette formule d’Adelle Davis : petit-déjeuner de roi, déjeuner de prince, dîner de pauvre.

Retrouvez pleins de conseils santé avec le magazine pause santé

Bien déjeuner

Nous recommandons de commencer par des légumes frais en salade, panachés, additionnés de sauce crue à base de 2 cuillères à café d’huile vierge de première pression à froid (riche en acide gras polyinsaturé sous forme cis-cis). Puis des légumes frais cuits à la vapeur douce, le moins longtemps possible, pour accompagner viandes ou abats, ou poisson, ou fruits de mer, ou oeuf, ou fromage, ou légumineuses, en variant chaque jour. Les végétariens veilleront à la présence d’un aliment riche en protéine. Par exemple deux œufs coque (provenant d’un bon élevage), ou légumineuses, ou fromage, ou tofu, ou laitage, ou soja. Consommer chaque jour, et cela est primordial, une bonne ration de céréales complètes et biologiques sous forme de crêpes ou galettes, bifteck de céréales, bouillies, graines ou pain.

Votre médecin tiendra compte de certaines intolérances ou associations alimentaires mal supportées, et ajustera ce repas en fonction de chaque cas (régime dissocié, régime végétarien, régime diabétique, régime sans gluten, régime hypoglycémique, régime antimycose, régime hyperprotidique).

Savoir bien diner

Il sera pris le plus tôt possible. Il doit être léger, sans viande, conçu selon les mêmes principes que celui de midi. Si l’appétit manque le matin, c’est que le repas du soir a été trop abondant ou pris trop tard. Les personnes sédentaires ont besoin de deux repas par jour, matin et midi, le complément du soir doit être modeste : fruits et yaourt, ou fruits et oléagineux, ou potage de légumes aux céréales accommodé d’une cuillère à soupe d’huile crue vierge, biologique, première pression à froid, riche en acides gras polyinsaturés.

Un repas trop copieux le soir peut provoquer des malaises, des ballonnements, des gaz, des difficultés à trouver le sommeil ou un sommeil perturbé de cauchemars. Au réveil : une haleine forte, un enduit beige épais sur la langue, pas d’appétit et le mauvais réflexe est un café qui arrange tout en apparence.

Ces troubles sont très fréquents, chroniquement entretenus, et témoins d’un très mauvais fonctionnement digestif par surcharge alimentaire. Ils sont responsables d’un pullulement microbien intestinal. Ils persistent aussi longtemps que les règles ne sont pas respectées. Ils sont un point de départ et une cause des maladies dégénératives.